L G P CNRS
Environnements Quaternaires et Actuels - UMR 8591

              

Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1 Nom tutelle 1

notre labex

Nom tutelle 2

notre partenaire

Nom tutelle 2

LGP Facebook-twitter

Nom tutelle 2 Nom tutelle 2

Rechercher




Accueil > Thèmes de recherche

Volcanographie : géomorphologie, ressources et risques volcaniques

publié le , mis à jour le

Animateurs : Franck Lavigne et Catherine Kuzucuoglu

Objectifs : Ce thème rassemblera les chercheurs du LGP travaillant sur les volcans selon une approche géographique (physique comme humaine), depuis le Plio-Quaternaire jusqu’à l’actuel. Cette thématique, forte au LGP depuis plus de 20 ans, s’est matérialisée par de nombreux programmes de recherche internationaux et par plus d’une une centaine de publications (Massif Central, Turquie, Indonésie, etc.). En dépit de la renommée internationale du LGP dans ce domaine, cette thématique souffre d’un manque de lisibilité au niveau national, d’où la nécessité de créer un thème bien identifié. Les problématiques géographiques originales développées au sein de ce thème, regroupées sous le terme « Volcanographie », font l’objet d’une expertise unique en France. Elles sont par ailleurs distinctes et complémentaires de celles de nos partenaires volcanologues. Dans le domaine de la géomorphologie volcanique, nos travaux se focalisent sur l’évolution des paysages volcaniques dans le passé ancien et récent (téphrostratigraphie, téphrochronologie), en insistant sur les processus de démantèlement des volcans et les bilans sédimentaires. Les impacts géographiques des éruptions sont abordées par une approche multiscalaire innovante, allant du local (reconstitution des crises et des catastrophes) au global (impacts climatiques, environnementaux voire sociaux des éruptions stratosphériques). Nos travaux se focalisent également sur les ressources et les risques volcaniques, deux thèmes éminemment géographiques. Le premier concerne l’exploitation des matériaux volcaniques dans le passé (géoarchéologie, production, exploitation et diffusion de ressources comme l’obsidienne au Néolithique ou les pierres ponces dans l’Empire romain) et le présent (circuit économique, retombées sociales, impacts sanitaires de l’exploitation des andésites ou des ponces). Le second, centré sur l’évaluation et la gestion des risques et des crises volcaniques, inclue la cartographie et la modélisation des aléas, l’évaluation des vulnérabilités, des capacités d’adaptation et de la résilience des populations exposées. L’ensemble des travaux « volcanographiques » s’effectue par une approche trans- voire interdisciplinaire avec des volcanologues (géologues, géophysiciens, géochimistes), paléoclimatologues, glaciologues, archéologues, historiens, anthropologues…

Programmes : Indonésie : “Tipping Points, Adaptation and Collapse in the Indo-Pacific World, Post-1000”. ARC Linkage Project ; SAMALAS (AAP Politique Scientifique, Paris 1), SAMALAS 1257 AD (PICS CNRS), SEDIMER (AXA Research Fund), MIA VITA (FP7), LADIMER (MAE-DIKTI). Turquie : GEOBS - Geography for Obsidian Sourcing (ANR Programme Blanc, PICS CNRS).

Membres : M. Chenet, A. Garnier, F. Gob, A. Gauthier, D. Grancher, V. Jomelli, C. Kuzucuoğlu, F. Lavigne, Y. Le Drezen, F. Mokadem, J-F. Pastre, V. Rinterknecht, S. Saulnier-Copard, C. Virmoux, P. Wassmer.

Collaborations extérieures : En France : BRGM, Laboratoires Mosaïques LAVUE (Paris Nanterre), Magmas et Volcans (Clermont-Ferrand), GRED (Montpellier), IDEES (Rouen), AOrOc (ENS Paris), LSCE (Gif s/Yvette), IDES (Paris Sud), IPGP (Paris). En Indonésie : universités UGM, UNRAM, UNPAD, Tribuana, CVGHM et LIPI (Bandung). En Turquie : Universités de Sakarya, Eskisehir, Istanbul et Diyarbakir, missions archéologiques franco-turques, italiennes et turques en Anatolie ; BRGM turc. En Equateur : Université de Quito.