L G P CNRS
Environnements Quaternaires et Actuels - UMR 8591

              

Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1 Nom tutelle 1

notre labex

Nom tutelle 2

notre partenaire

Nom tutelle 2

LGP Facebook-twitter

Nom tutelle 2 Nom tutelle 2

Rechercher




Accueil > Thèmes de recherche

La cryosphère actuelle, passée et future

publié le , mis à jour le

Animateurs : Vincent Jomelli et Vincent Rinterknecht

Objectifs : La cryosphère, qui représente 14% des terres émergées aujourd’hui, est au centre des préoccupations de la communauté internationale, tant pour ce qui est des régions polaires que des régions de montagne (IPCC, 2013). Nos thématiques portent sur les interactions entre climat-océan-cryosphère, sur les réponses des milieux froids aux changements climatiques, ainsi que sur l’impact des changements de la cryosphère sur les sociétés. En outre, la question des risques est également abordée : avalanches et autres processus de versants liés à la fonte du pergélisol, contribution des deux inlandsis à l’augmentation du niveau des mers, intensification des inondations d’origine fluviale, principalement. Les recherches conduites sur ces objets géomorphologiques s’étendent de la dernière glaciation jusqu’à la fin du 21e
Les recherches conduites au sein de ce thème portent sur trois objectifs principaux : siècle. Le thème cryosphère est fédéré par le GDR 2012 Arctique : Enjeux pour l’Environnement et les Sociétés et un LMI Great-Ice en partenariat avec des laboratoires nord et sud-américains et l’IRD.
L’étude des relations entre le climat, les océans et la cryosphère constitue un objectif prioritaire. Ici nous cherchons à caractériser les conditions climatiques régionales et/ou globales pouvant rendre compte de l’évolution des composantes du système cryosphère. Ces conditions climatiques sont décrites à partir d’observations in situ, de sorties de modèles de climat ou de proxies océaniques et continentaux. Les travaux s’appuient généralement sur du terrain, mais aussi sur de la modélisation statistique ou physique.
La réponse des milieux glaciaires et périglaciaires aux changements environnementaux est analysée sous le prisme des dynamiques hydrologiques et géomorphologiques (transferts d’eau et de sédiments). La caractérisation des dynamiques conduit à l’analyse des risques « naturels » associés : avalanches, crues de débâcle et inondations en milieu à pergélisol par exemple.
L’impact des changements de la cryosphère sur les sociétés. Nous cherchons ici à documenter et mesurer les connexions entre la colonisation des peuplements et leurs adaptations face à l’évolution de l’extension de l’inlandsis ou à la fonte du pergélisol dans le nord de l’Europe et la Sibérie, ou les migrations des sociétés plus récentes au sein des espaces groenlandais, alpins et pyrénéens.

Programmes : GDR AREES (GDR2012), DatErr (Polish National Science Center), GLACIVAR (LabexMer, INSU), GlacepreKer (Imago INSU) ; NW Russia (Royal Society, Université de Tartu), Climate of the Polish Tatras (Polish National Science Center), INTERACT…

Membres : P. Antoine, M. Chenet, E. Gautier, V. Jomelli, O. Moine, F. Mokadem, V. Rinterknecht, S. Saulnier-Copard.

Collaborations extérieures : françaises avec l’IGE, Edytem, le CRPG, le CEREGE, l’IFREMER, l’IRSTEA, le BRGM, l’agence de l’Eau, le CNFRA, le GFG, le LSCE, la MAE, ARSCAN, Géode et OHM Pyrénées et internationales avec les universités de Manchester, de San Andreas, d’Oregon (OSU), de CUNY, de Varsovie, de Gdansk, de St Petersbourg, de Barcelone, d’Oviedo, de St Andrews, de Tartu, l’Académie des sciences de Moscou, de Yakoutie (Permafrost Institute), de Kola, l’INQUA Peribaltic group, le SCAR, le ZBSA Schloss Gottorf…